Un Regard Moderne
<< Novembre 2017  
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
Mot-clé France/Economie (16 articles)      page 1 2 3

franck luminier ,23 avril 2004




envoyez cet article à vos amis



Olivia Clavel ,23 avril 2004


Sarkozy prône des économies à la Défense
Nicolas Sarkozy voudrait contraindre le ministère de la Défense à un effort d'économies pour aider à la maîtrise des dépenses de l'Etat, selon le Monde.

Raffarin veut préserver les projets militaires
Jean-Pierre Raffarin avec Nicolas Sarkozy, ministre de l'Economie et des Finances. Le Premier ministre a déclaré que la mise en réserve de crédits de la Défense serait l'objet d'une "discussion approfondie" avec Bercy et n'affecterait pas les dépenses d'équipement militaire.

French Defence Minister Michele Alliot-Marie meets with Sheikh Tamin Hamad Bin Khalifa Al Thani 22 April 2004 during her official visit to Qatar.


envoyez cet article à vos amis



franck luminier ,22 avril 2004




envoyez cet article à vos amis



Guillaume-en-Egypte ,6 avril 2004



Le gouvernement "Raffarin III a mis en place une équipe avec quelques renvois aux vestiaires, avec quelques modifications de joueurs, et surtout avec un Zidane aux Finances", a déclaré le patron des patrons français, Ernest-Antoine Seillière, président du Mouvement des entreprises de France (Medef), en guise de commentaire sur la composition du nouveau gouvernement annoncée mercredi soir.

"C'est un peu le buteur, celui dont on attend qu'il mette beaucoup de points pour la croissance, avec son jus, avec son astuce, avec son dynamisme", a estimé M. Seillière sur RTL.

"C'est quelque chose sur quoi, je crois, les 700.000 entrepreneurs que je représente ont de l'espoir (...) On lui dit : +vas-y mon gaillard ... montre nous que tu sais agir, entreprendre, entraîner, oser+", a-t-il ajouté.

"C'est un réaliste, il a envie de réformer l'Etat (...) il a envie de rétablir, j'espère, l'équilibre des finances publiques", a estimé M. Seillère, ajoutant que le Medef "attend beaucoup" de Nicolas Sarkozy mais "aussi beaucoup de Raffarin".

L'un des vice-présidents du Medef est Guillaume Sarkozy, frère du nouveau ministre de l'Economie, mais "chacun est dans sa responsabilité", a jugé M. Seillière.




envoyez cet article à vos amis